Cliquer pour envoyer par email
TwitterGoogle+LinkedInFacebook

Lyon pelouse hybride Euro 2016

La France a accueilli en juin dernier, l’UEFA Euro 2016 de football. Pour l’occasion, l’ensemble des dix stades retenus afin d’accueillir les matchs de la compétition ont été spécialement construits ou rénovés.

Parmi ces stades, quatre se sont équipés de la technologie de pelouse hybride AirFibr : Lyon (Parc OL), Toulouse (Stadium), Saint-Etienne (Stade Geoffroy Guichard) et Bordeaux (Matmut Atlantique). Deux stades se sont équipés de la technologie hybride concurrente (Desso Grassmaster) : le Stade de France et le Parc des Princes. Et les quatre stades restants (Nice, Marseille, Lille et Lens) ont été équipés d’une pelouse en placage terre/sable traditionnel principalement pour des raisons de délais.

Forte pluie et intense utilisation

Durant cet Euro, les pelouses ont été soumises à rude épreuve. Tout d’abord du fait de l’augmentation du nombre d’équipes. L’Euro 2016 était la première édition comptabilisant 24 équipes participantes au lieu de 16 dans les éditions précédentes. L’ajout des 8 nouveaux sélectionnés a induit une augmentation du nombre de rencontres passant de 31 à 51 matchs (et autant d’entraînements). De plus, cette forte utilisation des terrains a été accompagnée par des conditions météorologiques désastreuses au mois de juin : une pluviométrie jusqu’à 2,5 fois supérieure à la normale de saison et un ensoleillement déficitaire moyen supérieur de 30% par rapport à la moyenne saisonnière.

L’intense utilisation des terrains et la mauvaise météo ont entrainé une détérioration rapide de certains terrains de la compétition, dont notamment la plupart des terrains en placage terre/sable, créant parfois la polémique. Néanmoins, malgré ces conditions extrêmement défavorables, la plupart des terrains de la compétition sont restés en excellent état, et notamment les quatre terrains AirFibr qui ont été unanimement salués, tant par les joueurs que par les spectateurs.

Tout au long de la compétition, Lyon, Bordeaux, Toulouse et Saint-Etienne ont présenté des surfaces esthétiques, à la télévision, comme au stade. Le choix d’une pelouse hybride couplé au travail des jardiniers a permis de conserver des terrains d’une qualité à la hauteur des plus hauts standards internationaux.

De véritables billards, comme l’a remarqué le CEO de UEFA Events, Martin Keller : « the quality of the pitches was perfect for the game ».

AirFibr : leader des pelouses hybrides de l’Euro 2016

Technologie de pelouse hybride leader à l’Euro 2016, les quatre pelouses AirFibr ont été remarquables par leur qualité. Développée par Natural Grass, AirFibr est une pelouse 100% naturelle enracinée dans un substrat de synthèse composé de microfibres synthétiques, de granules de liège et de sable fin.

AirFibr pelouse hybride

AirFibr est la première pelouse sportive à concilier trois éléments usuellement antagonistes : résistance, absorption des chocs et flexibilité. Sa résistance assure un terrain de qualité toute l’année, tandis que ses propriétés d’absorption des chocs permettent de réduire de 40% les risques de blessure des joueurs. Les rouleaux de placage épais AirFibr offrent une flexibilité maximale dans la gestion des arènes multifonctionnelles.

Suite aux succès des terrains AirFibr lors de la compétition, l’un des stades les plus critiqués lors de la compétition pour sa pelouse naturelle fragile, Lille, a fait le choix de passer en AirFibr.

Retour