Cliquer pour envoyer par email
TwitterGoogle+LinkedInFacebook
À Valenciennes, de la sérénité malgré quelques ajustements encore nécessaires

Contrairement à l’an passé, le VAFC attaque cette saison après un large « turnover » dans l’effectif. VA a lâché des éléments clés qui ont musclé ses finances (4,5 M€ de ventes), permis un recrutement de talents encore à développer et de doubler tous les postes pour gagner en profondeur de banc.

Jeudi était un grand jour. Bon, à défaut de grand, on dira un jour important pour la nouvelle pelouse « renforcée » (hybride) du stade du Hainaut, changée au début de l’été. Avec la technologie AirFibr dans les racines, elle a accueilli ses premiers crampons avec un entraînement à huis clos du VAFC. Un peu de familiarisation avec ce nouvel outil en cette veille de championnat, ça ne pouvait pas faire de mal. Et pour la colonie de nouveaux joueurs, ce n’était pas non plus inutile de prendre ses marques dans l’enceinte. Pour les anciens, habitués à un terrain glissant, ça peut aussi faire un peu de changement.

Tout ça s’est fait joyeusement, à l’image d’une préparation sans réels accrocs. Arrivées tôt, l’essentiel des recrues ont largement eu le temps de s’intégrer et de se familiariser avec un programme de préparation que le staff avait élevé de plusieurs niveaux. On vise plus haut, donc on travaille plus dur. Le travail principal a surtout consisté à acclimater les joueurs venus des échelons inférieurs à la réalité de la Ligue 2.

« Il faut qu’ils digèrent ça. Ils ont du talent donc il faut être patient. C’est comme pour les jeunes, ils progressent à des vitesses différentes. Ils doivent comprendre ce qu’il faut apprendre », indique Faruk Hadzibegic.

Avec 29 joueurs sous la main en comptant le petit dernier, Lossemy Karaboué (29 ans, milieu offensif) qui a débarqué mercredi (moins Kantari blessé et Faustin sur le départ), le technicien valenciennois espère encore du renfort.

« Je ne souhaite pas stocker les joueurs, mais on a besoin d’un attaquant complémentaire de Mothiba. »

Celui-ci est tout proche de signer et pourrait même voir un dernier renfort offensif lui filer le train. Le coach pourra ainsi compter sur un groupe où tous les postes sont doublés. VA y gagnera en concurrence et en continuité de qualité lorsque les blessures et les suspensions feront leur apparition. Une leçon tirée de l’an passé.

Au niveau de l’état d’esprit, rien n’a changé, et c’est plutôt une bonne nouvelle. Hadzibegic a même décelé dans son groupe une

« meilleure sérénité. Il est plus posé, plus concentré. Ça vient des garçons qui ont apporté leur expérience. Il y a une autre discipline, une autre exigence.»

Thiago et Ramaré, ça force un peu le respect au milieu.

Invaincus, en constante progression individuelle et collective, les joueurs sont satisfaits de la préparation. Et le staff n’a pas de doute sur le travail effectué, et toujours les mêmes convictions. Attention, Hadzibegic prévient :

« La préparation et le championnat sont deux choses différentes. C’est maintenant qu’on entre dans la période de vérité. Mais on est prêts à combattre. »

Philippe Guilbaud

Lire l’article sur La Voix du Nord ICI

Retour